Les maladies courantes du Dogue Allemand

dogue-allemandIl a beau être imposant et avoir des allures de grand gaillard, le Dogue Allemand n’en est pas moins un animal plutôt fragile sur le plan de la santé. Cette race de chien présente, en effet, certaines prédispositions à des maladies, souvent dues, justement, à sa grande taille.

Le retournement ou la torsion de l’estomac

Le syndrome de dilatation-torsion d’estomac (SDTE) constitue l’une des plus grandes craintes de propriétaires de grands chiens. Le Dogue Allemand en fait évidemment partie. Les conséquences de cette maladie sont extrêmement sérieuses, voire mortelles dans certains cas.

Lorsque l’estomac se tord, du gaz s’accumule dans le système digestif du chien. La pression intragastrique augmente alors, ce qui entrave le retour veineux, entraîne une hypertension portale, donne lieu à une ischémie (diminution de l’apport sanguin artériel) gastro-intestinale et peut déboucher sur un choc cardiogénique.

Le chien doit alors être pris en charge de toute urgence par un vétérinaire et une opération chirurgicale menée dans les plus brefs délais.

Maladies osseuses et articulaires

La dysplasie de la hanche : il s’agit d’une malformation de l’articulation coxofémorale. Concrètement, la tête du fémur ne peut plus s’emboîter dans sa cavité, ce qui se traduit par un mouvement déformé du postérieur. Là encore, une intervention chirurgicale s’impose pour corriger la malformation. Elle peut consister à retirer la tête du fémur.

La dysplasie du coude : c’est une anomalie du développement du coude qui conduit le chien atteint à boiter. Le diagnostic doit être précoce pour que les chances de guérison (via la chirurgie) soient maintenues.

Affections dermatologiques

Les callosités : ce sont des plaques cutanées particulièrement épaisses. De forme ronde ou ovale, elles apparaissent principalement dans les zones sur lesquelles le chien a l’habitude de s’appuyer. Dans certains cas, elles peuvent s’infecter et donner lieu à une pyodermite.

Les dermatites allergiques : il s’agit d’une affection de la peau provoquant de vives démangeaisons. Elle est induite par une hypersensibilité à un allergène (acariens, squames, poils, pollens, moisissures, aliment…). La prise en charge d’une dermatite allergique prend souvent la forme d’un traitement antiparasitaire associé à un régime excluant les aliments incriminés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *